Avez-vous déjà accueilli la tueuse/le tueur en vous ?

23 novembre 2021

Peut-être, êtes-vous surpris, même choqué en lisant ce titre. Si c’est le cas, ne vous arrêtez pas et lisez le texte ci-dessous pour en comprendre le sens. 

Le week-end dernier, j’animais un atelier de deux jours sur la relation à l’argent pour un magnifique groupe de MLM (marketing de réseau) de 40 personnes (dont 38 femmes). J’ai pris un moment pour leur faire accueillir cette part de soi. Je rappelle qu’on le veuille ou non, nous sommes toutes les parts de l’univers du manipulateur, radin, égocentrique, tueur au généreux, altruiste, bienveillant, créateur, etc… Si certaines sont gouteuses pour notre ego car elles attirent généralement de l’attention positive, d’autres font peur car elles ne semblent pas les bienvenues. En rejetant ces dernières, nous créons de la dysharmonie en nous et nous nous éloignons de l’unité recherchée.

Pour comprendre l’intérêt d’accueillir la part du tueur/tueuse, il est bon de donner un peu de sens. Tuer signifie « mettre fin à… ». Dans la vie, il est important, nécessaire et parfois même vital de mettre fin à un projet (un couple, une relation toxique, un projet professionnel qui tourne mal, une collaboration, etc…). En fonction de la situation, il est très compliqué pour certains de faire ce pas, par peur du regard des autres, de blesser, d’être jugé, de l’inconnu, etc… . Notre part tueuse recèle une qualité d’énergie spécifique qui va nous donner la force, le courage de faire ce pas. Les personnes qui sont restées prisonnières dans un couple trop longtemps savent de quoi je parle.

Nous sommes donc tous déjà des tueurs/tueuses (peut-être tuez-vous des moustiques comme moi ?) mais pas toujours de manière consciente. A une époque, j’étais un tueur de rêves pour l’un de mes enfants. Il avait des idées grandioses et je le ramenais sur terre de manière peu bienveillante. En fait, il était un parfait miroir de mon incapacité à rêver, à voir grand. Je regrette évidemment ce comportement car ce n’était pas adapté ni adéquat de ma part. J’étais incapable de l’accueillir inconditionnellement.

Aujourd’hui, j’essaye d’être plus conscient de cette part de moi afin de l’utiliser en conscience. Même si je ne le souhaite pour rien au monde, il se pourrait qu’un jour, j’aurai à mettre fin à la vie de quelqu’un par « légitime défense », pour préserver d’autres vies, ou pour soutenir quelqu’un à mettre fin à la sienne. Rejeter cette part comporte le risque de l’utiliser à mauvais escient et de le regretter plus tard car les dégâts auront été importants, voir irréversibles.

Tous ensemble, ce groupe a accueilli cette part (et sa polarité car tout va par deux comme le yin et le yang) et a vu l’intérêt de le faire. Ce fut un beau moment, profond, et qui a recréé un peu plus d’harmonie intérieure pour chacun/e. Ce chemin d’accueillir inconditionnellement toutes les parts de soi est au coeur de mes activités et est aussi expliqué dans mes différents livres.

Je me sens privilégié de soutenir des êtres humains en chemin à être plus complets, plus en paix intérieur et mieux outillés à faire face aux situations de la vie.

 

Chaleureusement,

 

Recevez votre livret offert
"Comment retrouver votre santé financière en 5 étapes simples et efficaces"

Et sortir dès à présent du stress, de la galère financière et des dépenses inutiles

En indiquant votre adresse mail, vous acceptez en échange de notre cadeau que nous vous adressions des offres personnalisées de formations. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en nous adressant un mail et à travers les liens de désinscription.